articles masthead backgorund image
blog-post-masthead image

Santé physique

Les escarres

Réagir vite c’est augmenter ses chances d’éviter une chirurgie

ParAurélie-Anna DUBOIS - Ergothérapeute décembre, 2023 5 minutes

Les escarres : Comment les prévenir et agir

  1. C’est quoi une escarre ?

1.1 Définition

Une escarre est une plaie cutanée « « blessure localisée de la peau et/ou des tissus sous-jacents, généralement sur une proéminence osseuse, résultant d'une pression ou en combinaison avec un cisaillement et/ou une friction » (Comité consultatif national sur les blessures par pression, 2007).

  • Les stades

Il existe une classification pour établir le développement d’une escarre en 4 stades.

image76dof.png

                              

(International Pressure Ulcer Classification System 2009)

Selon Furher (1993), 75% des escarres sont des stades 1 ou 2, où il est encore temps de pouvoir espérer une cicatrisation dite dirigée (avec des protocoles de soin, de décharge des points d’appui, de pansement…) qui peut durer cependant plusieurs mois.

Au-delà, au stade 3 et 4, il est malheureusement très fréquent d’avoir recours à une chirurgie, dite chirurgie de lambeau musculo cutané ou après avoir nettoyé la plaie, elle va être recouverte par un prélèvement de votre peau et de muscle, sur un site proche de l’escarre.

A retenir :

Réagir vite c’est augmenter ses chances d’éviter une chirurgie

Une fois l’escarre refermée, s’il persiste une fragilité avec une zone qui devient rapidement rouge, il est possiblement d’avoir recours à une chirurgie (beaucoup moins lourde que la chirurgie de lambeau musculo cutané), dite chirurgie de lipomodelage de Coleman, où on injecter de la graisse au niveau des massifs osseux saillants à risque afin de créer un matelassage et apporter une prévention supplémentaire (prélevé au niveau abdominale). Consultez un médecin MPR ou un spécialiste pour vous conseillez et vous accompagnez dans le processus et le choix du protocole de soin adapté pour vous.

  1. Les zones à risque ?

image6dg5q.png

imagefclh.png

  1. Les principales causes d’escarre – facteurs de risque

image3wtos.png

Test du toucher

image4fjc7.png

  1. La Prévention : Comment les éviter ?

imagevrpb.png

Afin, de limiter les push-up qui peuvent être délétères pour vos épaules, d’autres techniques sont aussi efficaces. L’inclinaison vers l’avant de 45° ou en latérale de 15°, durant minimum 2min sont nécessaires pour ré oxygéner les tissus qui diminue de 70% les pressions (Coggrave 2008, Smit 2013, Hendersen 1994).

imageyzpur.png

Attention, il est préférable au fauteuil roulant électrique ou sur certain fauteuil manuel de modifier l’inclinaison d’assise et non du dossier. Car l’inclinaison de dossier seul, diminue les pressions maximales moyennes dans la zone de la tubérosité ischiatique, mais provoque également le plus grand déplacement de la tubérosité ischiatique jusqu'à 6 cm et une augmentation de 25% des forces de cisaillement (Hobson, 1992)

image7664c.png

Le fauteuil roulant électrique multi position peut aussi être une solution pour décharger les points d’appui afin de limiter le nombre de transfert au cours de la journée et pouvoir par exemple permettre une position repos en évitant de se re coucher.

imageb2ogi.png   

Il faut également pensez aux fauteuils de sport, une réflexion générale doit être faite sur l’ensemble de vos supports d’assise (fauteuil, lit, voiture, toilette, douche, canapé …). Pensez à consulter la fiche sur comment bien choisir son coussin à prévention d’escarre et l’entretien J

  1. Les Solutions : Que faire si j’ai une escarre ?

image3n4pk.png

Attention, une escarre peut se créer à l’intérieur sans ouverture extérieur au départ, ainsi il faut être vigilant aux rougeurs, abrasions mais aussi aux zones avec des gonflements, car ce dernier peut percer suite à un choc et laisser apparaitre une escarre très profonde.

Aussi, une peau qui a été fragilisé sera toujours un peu fragile, il faudra donc continuer à être vigilant à terme, même après la cicatrisation.

Un coussin à prévention d’escarre n’est pas une solution miracle, tout comme les chirurgies, il faut maintenir les recommandations de base, notamment la plus importante, changer régulièrement ses points d’appuis

De plus, même si vous n’avez jamais eu d’escarre, comme tout à chacun la peau vieillit, vous pouvez donc être un peu plus à risque avec le temps de développer des escarres.

Enfin, la cicatrisation peut être longue, n’hésitez pas à vous faire aider afin de limiter le temps d’assise au maximum voir à consulter un psychologue pour vous accompagner dans cette étape qui peut être difficile.

Les points clés :

  • Etre vigilant, une escarre peut arriver très vite
  • Si vous avez un doute, c’est qu’il n’y a pas de doute, c’est une escarre
  • Décharger la zone, supprimer l’appui de suite
  • Si la rougeur persiste contactez rapidement un médecin pour un avis et adapter le protocole de pansement adéquat
  • Réagir vite c’est augmenter ses chances d’éviter une chirurgie

L’escarre est une histoire de temps :

Il faut faire attention constamment Et La guérison prend du temps …

Même le meilleur des coussins ne fera pas des miracles la meilleure prévention c’est vous !

Annexes : Guides pour les patients « Escarre et Lésion de la moelle épinière »

 

Source photo :

 

Aurélie Anna DUBOIS

Ergothérapeute                                                                                                                      

Mis à jour en Novembre 2023

 

Articles associés

Catégories

Article suivant

Quel entretien et points de vigilance pour un coussin à prévention d’escarre ?

Pas encore membre Navigator ? Inscrivez-vous maintenant pour chatter avec nous

Oh, non ! Quelque chose a mal tourné